vendredi 24 mai 2013

Expression écrite N°4 . La solitude











                                     Production écrite : le texte argumentatif
                                            
                                                     Pour la pratique du sport 3

  

     Nous ne saurions trop recommander aux adolescents la pratique du sport car elle développe de grandes vertus morales et sociales.

    D’abord, le sport habitue à l’effort et, pratiqué avec sérieux, il requiert presque inévitablement un dépassement de soi. On va plus loin qu’on ne le prévoyait, qu’on ne le désirait, on apprend à se dépasser.

    Par ailleurs, le sport entraîne à l’action. Lorsqu’on a un ballon entre les mains, il faut décider rapidement ce qu’on va en faire, et passer à l’acte sans délai. On s’exerce ainsi à prendre des initiatives et à agir.

    Enfin, le sport apprend à vivre avec les autres. En effet, les sports collectifs ne peuvent se pratiquer sans une étroite collaboration avec des partenaires. Ils nous apprennent à tenir compte des autres et à agir ensemble.

     Ainsi, la pratique du sport a des conséquences bénéfiques sur nos qualités morales et sociales. C’est une excellente école d’apprentissage de la vie.


                                             




























                                          Production écrite : le texte argumentatif

                                                              La solitude N°3


      Il arrive souvent à l'individu de se trouver solitaire même au sein de son foyer. Cet isolement  Quelles seraient, alors, les causes de ce phénomène tant étudié par les psychologues et qui engendre parfois des souffrances et peut-être même des malheurs ?
     En premier lieu, l'homme recourt impulsivement à la solitude quand il ne s'entend pas très bien avec son environnement social, ou lors de l'absence d'entente et de compréhension avec les membres de sa famille, si bien qu'il trouve tellement de peine pour s'ouvrir sur le monde.
     En deuxième lieu, on peut concevoir la recherche de la solitude de façon exceptionnelle voire intentionnelle chez certains individus. En effet, certaines circonstances dans la vie, souvent graves (le décès d'un proche, un échec scolaire ou passionnel ou une déception) provoquent un choc émotionnel chez l'être humain d'où le verrouillage de toutes les portes de la vie et du bonheur devant lui.
        En dernier lieu, l'absence d’un climat intime apte à renforcer l'état psychologique de l'individu et lui permettre de forger sa personnalité, accentue perpétuellement chez lui le complexe d’infériorité. Tel est le cas du narrateur de « La Boîte à Merveilles » quand il nous relatait les souffrances qu'il subissait à cause de la solitude où il pataugeait tout le long de l'histoire, de sorte qu'il recourait incessamment à sa boîte, où se trouvaient ses amis fabuleux, afin qu'il puisse se soustraire à la réalité farouche et aux affres de son angoisse.
      Toutefois, la solitude pourrait avoir des répercussions bienfaisantes en dépit des ennuis qu'elle engendre. À cet égard, certains psychanalystes affirment que l'homme se sent parfois contraint à s'isoler, en vue de se connaître soi-même, surtout à l'âge de l'adolescence.
     D'ailleurs, si la solitude est un moment de détente; elle permet également de se concentrer. Aussi donne-t-elle à l’individu l’occasion de se remettre en question et de procéder à de grandes décisions cruciales concernant son avenir et sa vie en général. En d’autres termes, elle permet de mieux approfondir sa réflexion.
      Finalement, la solitude parait être un état psychologique équivoque dont les inconvénients s'avèrent plus dominants que les avantages. Par conséquent, il est dangereux de la rechercher systématiquement pour elle même car elle peut devenir pathologique.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire